www.athle.fr
Accueil
val de reuil athlétique club
Actualités
Paroles de Bénévoles…
Commentez cette actualité
28 Février 2014 - Commission communication (Commission comunication)
Paroles de Bénévoles…

OXYGÈNE DU VAL-DE-REUIL ATHLÉTIQUE CLUB

Des hommes et des femmes sur lesquels on peut compter parlent de leur engagement dans le bénévolat au sein de l’association, le Val-de-Reuil Athlétique Club.

LES BÉNÉVOLES SONT L’OXYGÈNE DU VAL-DE-REUIL ATHLÉTIQUE CLUB (VRAC). Sans ces hommes et ces femmes, jeunes ou moins jeunes, rien de possible ! Aucune activité – piste, sport adapté, hors stade, éveil athlétique, athlé/santé/loisir, pratique féminine – de proposer au public de la Ville et d’ailleurs. Car le VRAC a un pouvoir d’attraction, un cône de chalandise diront les « marketeurs », bien au-delà des frontières de Val-de-Reuil. Tout ce qui se fait, se fait surtout grâce eux (1). Pour mieux toucher du doigt cette réalité, magnétophone en main, nous sommes partis à leur rencontre pour, selon leur parcours personnel au sein du VRAC, leur poser à l’improviste deux questions simples. 1. Pourquoi s’engager dans ce bénévolat ? 2. Définir le bénévolat en trois mots pour inciter d’autres licenciés ou parents d’enfants licenciés au club à goûter au bénévolat. Pour corser la chose, le temps d’interview était de deux minutes chrono. Compétition oblige !

Commençons d’abord par une courte présentation par ordre d’apparition.

Michel Pouliquen. Très souvent visible au VRAC. Il était le M. Loyal des 30 ans du Club, il entraîne aussi les jeunes bénévolement.
Patrick Lemarchand. Il a participé aux projets La France en courant et les 100 kilomètres de Millau. On le voit aussi comme bénévole sur le Marathon Seine-Eure.
Anaïs Jonquet. Une des jeunes athlètes féminines du VRAC. S’investit dans la Commission Hors Stade. Présente sur la scène lors des 30 ans du Club, mais aussi dans le comité d’organisation.
François Merle. Athlète, et président du VRAC comme on l’a vu lors des 30 ans du Club en décembre dernier. Entraîneur, après une pause, il revient s’occuper du groupe des seniors féminines.
Alexis Abraham. Entraîneur bénévole d’un groupe de demi-fond et de fond, dont des jeunes et Saby Chevalme entre autres, il œuvre aussi dans le Comité Directeur du VRAC.
Anne-Marie Lecuyer. Fidèle bénévole sur les buvettes, lors des meetings du VRAC, La Rolivaloise, etc.
Philippe Colleville. Souvent bénévole sur diverses activités du VRAC : au Comité Directeur à la commission Sport Adapté, lors des journées « Tous Azimuts » ou « Ensemble pour un sourire ».
Majid Samhali. Licencié de longue date du VRAC. Bénévole sur les Interclubs, le Hors Stade, à la distribution des dossards sur le Marathon Seine-Eure.
Laurence Quéguiner. A organisé/piloté/coordonné l’équipe de bénévoles (120 personnes), rude tâche, sur le dernier meeting international indoor de Val-de-Reuil. Trésorière-Adjoint au Comité Directeur.
Susan Barber. Fidèle licenciée féminine du VRAC. Présente souvent sur des actions de bénévolat comme le Marathon Seine-Eure, les buvettes...
Danielle Réty. Une des plus fidèles licenciées du VRAC. Entraîneur du groupe Hors Stade. Bénévole sur le Marathon Seine-Eure, siège au Comité Directeur jusqu’en juin 2013 à un poste aride, le budget.
Sandrine Blain Ibos. Jeune et fidèle licenciée féminine du VRAC. Participe à des actions de bénévolat comme l’organisation d’un déplacement au Pays Basque (Béhobie-San Sebastian). Présente à la buvette en ce dimanche de compétition à Jesse Owens.

Et maintenant le récit de cet exercice de style présenté en trois plans séquences








Ce sont encore elles et eux qui en parlent le mieux !

SÉQUENCE UN. Dimanche 26 janvier 2014, pendant les Régionaux de cross de Louviers. Sous la pluie, dans le vent et les pieds dans la gadoue mais avec la sono crachant du rock n roll.

Michel Pouliquen
« On s’investit par plaisir, envie et passion »
Q 1. Et bien j’ai commencé avec ma fille Irène qui est arrivée toute petite au club d’athlétisme. Après en 2006, j’ai pris des fonctions d’entraîneur avec les jeunes ce qui m’a énormément plu. Parallèlement, je me suis aussi entraîné avec les adhérents du VRAC. C’était « sympa », j’ai continué. Je me suis mis sur du long alors qu’avant c’était plutôt sur du court. C’était le groupe Hors Stade ; maintenant c’est un groupe fantastique on y trouve son compte. Il y a une super ambiance, de la convivialité c’est ça qui est le plus important pour moi. Et donc, dans cette ambiance de convivialité on a envie de s’investir effectivement, d’organiser des choses comme les 30 ans du Club, par exemple. D’être là présent aussi pour les jeunes lors des compétitions pour les encadrer y compris pour les entraînements. C’est ça vraiment qui donne envie de s’investir au niveau du VRAC.

Q 2. Plaisir. Envie. Passion. La passion des activités.

Patrick Lemarchand
« Les courses n’existent pas sans bénévoles ! »
Q 1. Disons premièrement pour aider le Club. Parce que le Club avait besoin de bénévoles ce jour-là. En plus, c’est nôtre course quand même, donc c’est « sympa » aussi de voir de l’intérieur comment ça se passe. La motivation des gens. Oui c’est ça, c’est « sympa » aussi de voir de l’intérieur comment ça se passe ; et en plus je suis employé à la CASE (2). De fait, je suis doublement intéressé justement par ce projet-là. C’est aussi près de chez nous, et c’est plus facile pour aider.

Q 2. En trois mots… en une petite phrase on va dire. Un club a besoin de bénévoles. Tout simplement. Un club a besoin de bénévoles pour pouvoir exister et organiser des courses. Les courses n’existent pas sans bénévoles ! Simplement.

Anaïs Jonquet
« Quand tu es bien, dans une atmosphère qui te porte, c’est humain de donner un coup de main »
Q 1. Ça fait partie du… (hésitation et rires, le magnéto l’impressionne encore ; dans ses yeux on lit « pourquoi moi ? ») Quand on fait partie d’une « asso », d’un club ce sont des choses qui se font naturellement. C’est important que tout le monde mette son grain de sel pour que ça se passe bien, que l’ambiance soit au top pour que tout le monde soit content. L’organisation des 30 ans du Club c’était juste normal de donner un coup de main, et en plus on a pris du plaisir à le faire. Donc autant le faire ! C’est tout simple. Quand tu es bien, dans une atmosphère qui te porte, c’est humain de participer, de donner un coup de main.

Q 2. Ambiance. Satisfaction. Donner un peu de son temps. Pour résumer. Tout le monde une fois dans l’année donne une journée de son temps, tout le monde pourra participer. Et ça c’est important à mes yeux.

François Merle
« Accepter de donner de son temps, pour son plaisir et celui des autres »
Q 1. Parce que depuis très longtemps j’ai pris une licence d’athlétisme, ma première licence date de 1972, ce n’est pas d'hier ! Et je me suis très vite rendu compte que sans bénévole cette affaire ne peut pas fonctionner. Il y a eu une tendance à une époque à professionnaliser, c’est-à-dire mettre des gens qui sont payés pour organiser, encadrer, etc. Sauf que ça ne suffit pas. D’abord, on n’a pas assez de moyens et donc on a besoin du bénévolat. C’est pour ça que je me suis lancé dans le bénévolat.

Q 2. Accepter de donner du temps parce que le bénévolat c’est ça. Donner du temps pour que d’autres personnes puissent trouver le plaisir de courir, le plaisir de sauter, le plaisir de lancer. Voilà, c’est uniquement ça. Plaisir que j’ai, et que j’ai eu, moi, quand j’étais athlète parce que certaines personnes étaient déjà bénévoles.

Alexis Abraham
« Par amour de la discipline et l’athlétisme pratiqué depuis 20 ans »
Q 1. Par amour pour la discipline et l’athlétisme que je pratique depuis une vingtaine d’années. Donc quand on aime c’est vrai qu’on ne compte pas. Après, maintenant pourquoi du bénévolat ? Et bien sans bénévolat, je pense de toute façon qu’un club ne réussirait pas à survivre. Sans des personnes pour entraîner, pour gérer le club… il faut absolument des bénévoles pour gérer le Club. On ne peut pas avoir que des salariés, des gens rémunérés pour ce qu’ils font. Donc par amour du partage ; de partager des choses que j’ai vécues tant sur l’entraînement qu’au Comité Directeur ; ce que je peux apporter je le trouve dans le bénévolat. Tout club a besoin de gens comme ça.

Q 2. Passion. Don de soi et être tourné vers les autres… (hésitation) Je peux changer quelques mots ? Oui ! Donner. Recevoir, on reçoit forcément ! Pour recevoir il faut donner. Donner, recevoir et passion. Voilà ce sont les trois mots.

Anne-Marie Lecuyer
« On est une équipe, il faut s’entraider »
Q 1. Déjà, c’est de se retrouver tous ensemble et puis aider le Club. Que puis-je dire d’autre ? Moi, c’est pour être ensemble entres copines. Et avoir une bonne ambiance surtout.

Q 2. C’est avant tout chercher la convivialité. C’est ça qui compte le plus. On est une équipe, il faut s’entraider c’est tout.

SÉQUENCE DEUX. Mardi soir 28 janvier avant la séance d’entraînement du Hors Stade. Bien calés sur la moleskine des sièges du hall d’entrée du stade couvert Jesse Owens.

 Phillipe Colleville
« Pour l’amour de tous ces jeunes qui ont besoin de nous »
Q 1. Ce bénévolat c’est pour l’amour de tous ces jeunes, le respect de tous ces jeunes qui ont besoin de nous. Ils ont besoin de nous mais on a besoin d’eux. Et tout ça, ça apporte, ça fait du bien. On est souvent là, mais je pense, pas assez quand même… Personnellement, je voudrais m’investir encore plus et pour l’instant il y a certaines limites. Hélène (son épouse) travaille toujours, donc je ne suis pas aussi libre que je le voudrais. Le but ce serait d’être là plus souvent, plus présent.

Q 2. Pour les inciter à venir ?! Il faudrait organiser des journées découvertes. Les faire venir, déjà, sur tout ce que nous faisons. Voir ce que nous faisons. Après, ils se décideraient et je suis certain que s’ils voyaient ce que l’on fait ils suivraient. C’est mon avis.

Majid Samhali
« On se doit d’aider quand on est dans une association comme le VRAC »
Q 1. Parce que c’est un club qui m’apporte beaucoup, ne serait-ce que le lien d’amitié qui lie les gens du Hors Stade et ceux de l’athlétisme, la piste. Après je pense que tout un chacun, sportif de haut niveau ou de petit niveau, comme moi, se doit d’aider quand on est au sein d’une association comme le VRAC. Ne serait-ce que pour rendre service au Club. Et se montrer disponible vis-à-vis de ses collègues pour toutes ces choses qui sans bénévoles feraient qu’il n’y aurait pas de compétitions. De challenges. Donc, tout un chacun se doit de faire un petit effort.

Q 2. Et bien je leur dirais : licencié c’est bien, faire des compétitions c’est bien, mais aider les gens qui organisent, qui s’occupent de tout ce qu’il y a derrière… C’est bien aussi. Parce que sinon il n’y aurait pas de haut niveau, de petit niveau, il n’y aurait pas d’athlète s’il n’y avait pas les bénévoles derrière. Donc venez ! Venez tous nous donner un petit coup de main ne serait-ce qu’une demi-journée ou même quelques heures, un week-end, un samedi, un dimanche quand on a besoin, c’est très bien.

Laurence Quéguiner
« Être actrice de la vie locale et du Club »
Q 1. Pour ne pas être seulement consommatrice mais aussi actrice, pour participer à la vie associative locale et bien sûr celle du Club. Et puis aussi pour participer à un grand projet comme celui du meeting qui mobilisait beaucoup de monde. De toute façon, il faut des bénévoles pour faire marcher la machine et on ne peut pas faire marcher la machine sans les bénévoles. Parce qu’ils sont nécessaires pour gérer tout le processus d’organisation du meeting du début à la fin. C’est-à-dire faire des navettes pour aller chercher des athlètes jusqu’à les faire concourir sur la piste et bien plus encore.

Q 2. Voyons… Convivialité. Action. Participation. 

Susan Barber
« Redonner quelque chose au Club en faisant du bénévolat »
Q 1. Parce que je trouve que c’est important pour un club. Quand on s’inscrit dans un club, on le fait pour le plaisir de participer à un sport, mais je crois aussi que l’on peut redonner quelque chose au Club en faisant du bénévolat. J’ai un peu de mal… (rires) Vous me prenez un peu au dépourvu. Là tout de suite, c’est ce que je pense. Si vous revenez après l’entraînement, après réflexion, je vous en dirai plus.

Q 2. C’est très convivial. C’est convivial entre les bénévoles qui sont là, on a le temps de discuter, de parler de beaucoup de choses en dehors de la course. Et puis ça permet aussi d’être spectateur des compétitions que sans doute on ne viendrait pas voir. En fait, ça permet de parler avec des gens que l’on n’a pas l’habitude de croiser. Quand il y a une compétition avec les enfants, on voit des parents que personnellement je ne connaîtrais pas du tout si je ne faisais pas du bénévolat.

SÉQUENCE 3. Le dimanche 02 février, à la buvette des Régionaux Jeunes en salle à Jesse Owens.

Danielle Réty
« Donner du plaisir à l’autre »
Q 1. Le Club me donne beaucoup et j’estime qu’il faut rendre parce que ce sont des associations où on trouve du plaisir et on doit aussi permettre aux gens d’en trouver eux-mêmes. Si chacun donne du plaisir à l’autre, il faut aider quand un autre prend du plaisir. C’est un échange perpétuel entre la compétition et l’aide que l’on apporte au Club.

Q 2. Je leur dirai, il faut rendre… Le Club nous donne de bonnes choses, des inscriptions gratuites à des courses, par exemple. Et nous c’est un minimum que de donner. Ce que l’on doit faire avec plaisir car on est content d’avoir bénéficié des dossards offerts ; et c’est un échange. Voilà, je trouve que c’est un échange. On nous donne, on rend sans dire il faut le faire. Personnellement, ça vient tout seul, c’est automatique.

Sandrine Blain-Ibos
« Un moment de rencontre avec ceux que l’on connaît et tous les autres »
Q 1. Tout simplement parce que je fais partie d’un club et j’estime que quand on vient courir, c’est normal aussi de donner un petit peu de son temps pour les autres. Je suis très contente quand je fais une course d’avoir des gens qui l’encadrent, donc c’est chacun son tour. Aujourd’hui, je ne courrai pas, et bien je suis là pour faire profiter les autres. Et que les autres puissent courir à leur tour.

Q 2. Venez ! Parce que c’est aussi un moment de rencontre avec ceux que l’on connaît déjà mais avec lesquels pendant les entraînements on manque de temps pour se retrouver. On n’a pas le temps de discuter. Par exemple, depuis plusieurs mois je n’avais plus vu certains athlètes (elle a été maman en décembre 2012), donc on discute ; et c’est aussi de faire connaissance avec d’autres athlètes qui maintenant viennent donner de leur temps. C’est un moment de partage et de retrouvailles.

Merci à ces femmes et ces hommes dévoués de nous faire partager leur expérience en toute sincérité. Et d’avoir répondu à brûle-pourpoint à nos questions.

 

Pierre-Antoine Garcia
Vice-président du VRAC chargé de la Communication

 

1. Le Club compte aussi trois salariés chacun très impliqué dans leurs activités respectives.
2. Communauté d’Agglomération Seine-Eure.

Articles en rapport
Salut les Bénévoles !

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
13/03 >
01/03 >
17/02 >
17/02 >
10/02 >
06/02 >
03/02 >
31/01 >
27/01 >
22/01 >
16/01 >
15/01 >
08/01 >
07/01 >
07/01 >
31/12 >
30/12 >
20/12 >
20/12 >
16/12 >
SECRETARIAT
Le secrétariat du Val-de-Reuil AC vous accueille:

Lundi      18h à 19h30
Mardi      18h à 19h30    
Mercredi  15h15 à 17h30      
Jeudi       18h00 à 19h30
Nos partenaires




Informations


















Le Val-de-Reuil AC organise les régionaux de durée de marche.
On compte sur vous !! 
ROLINORDIK, 2e EDITION

Venez sur notre manifestation sportive, La Rolinordik 2e édition


RESULTATS 

SCRATCH

PAR CATEGORIES


Labels VRAC

Le VRAC : un club reconnu

3 étoiles FFA

3 étoiles Sport & Handicaps

Labélisé Normand'handi


Les Espaces
CONTACT VRAC

Val-de-Reuil Athlétique Club (VRAC)
Parc des sports - Stade B.Amsalem
2 chaussée de Ritterhude
27100 Val de Reuil


Tél.
09 86 07 39 96 (bureau) 
 ou 06 63 13 31 38

vracathle@gmail.com

___________________

Venez sur notre manifestation sportive, La Rolinordik

17 Janvier 2016

Championnat Régional Indoor

1 Juillet 2017


15 Février 2019

Mise à jour de la revue de presse

_________________________


Records

07 décembre 2018

Mise à jour de la liste de nos partenaires